fbpx

Passionné de sport depuis toujours, j’ai voulu en faire mon métier. J’ai donc obtenu mon MES (Master en Entraînement Sportif) en 1993.
Né au Brésil, je suis arrivé en France en 2008. Découvrir ce pays, sa langue et sa culture, était pour moi un rêve depuis mon enfance, c’est donc naturellement que j’ai décidé de venir y travailler.
Quelque soit l’activité : musculation, course à pied, art martiaux, squash, football… le sport a toujours été au centre de ma vie professionnelle et personnelle. J’ai toujours essayé de repousser mes limites : soulever plus de poids, sauter plus loin, être plus rapide. C’est à travers ce même objectif que j’ai entraîné mes élèves en tant que coach sportif.

C’est en 2014, grâce à une amie que je découvre le yoga et l’Acroyoga, à travers une immersion de cinq jours dans un monastère en Italie. C’est pour moi, le coup de foudre immédiat ! Méditation, asanas, pranayama… tous ces mots et techniques particuliers, qui m’étaient jusqu’ici inconnus, ont commencé à faire partie de ma vie quotidienne.
Depuis, j’ai été formé par l’école Ashiyana en Hatha et Vinyasa Yoga reconnu par Yoga Alliance et en Acroyoga par l’école Acroyoga International.
A l’heure actuelle, je continue de participer à des stages et des immersions, en France et partout ailleurs.
La quête du corps parfait et du perfectionnement physique laisse alors place au ressenti, à la connexion, au partage et à l’écoute de soi. Bien entendu, je continue de pratiquer d’autres activités sportives en parallèle, mais je ne poursuis plus les mêmes objectifs.

Aujourd’hui, je souhaite mettre à profit mes connaissances sportives, physiologiques et anatomiques au service de la douceur, de la concentration et de la respiration du yoga afin de proposer aux élèves une pratique plus saine, tant à l’écoute de leur corps que de leur esprit.
Cela fait donc plus de trois ans que je donne des cours et organise des stages de yoga et d’Acroyoga. Depuis 2019, avec mon association AcroAzur, je continue de développer l’Acroyoga, discipline encore méconnue sur la Côte d’Azur.

Fabio